Mâts carbone - Drop Shape ou RDM Surfshop W7

Un mât n'est pas comme l'autre - c'est un fait connu parmi les veliplanchistes qui ont jamais essayé de monter une voile Pryde avec un mât hard top. Il y a beaucoup d'aspets qui décident si la voile a un bon profil performant et efficace: C'est évidemment, la longueur du mât, la rigidité, les qualités de flexion, le contenu de carbone, le diamètre et plus. Si on ne veut pas risquer une petite perte de performance, on choisit le mât orginal du fabriquant de sa voile. Mais en général, ces mâts sont assez chers, c'est pourquoi beaucoup de véliplanchistes recourent à un mât OEM, alors un mât proposé par un tiers. En respectant quelques règles, il est possible de trouver un mât qui est tout à fait semblable au mât original, et on peut faire des économies sans perte de performance. Nous expliquons à quoi exactement il faut penser:

Nos mâts windsurf: Mâts SDM / Dropshape, Mâts RDM, Mât STX RDM, Mâts Hardtop, Mâts Flextop

Ezzy Hookipa Wave
Ezzy Hookipa Wave Skinny Mast RDM
569 € *
Mastprotector Skin
Mastprotector Skinny Mast
9,9 € *
Pro Limit STX C60
Pro Limit STX C60 Mast RDM
229 € *
Naish C90 RDM
Naish C90 RDM
414,17 € *
Unifiber Enduro EV
Unifiber Enduro EVO SDM Flextop Surfmast
195 € *
Unifiber Enduro EV
Unifiber Enduro EVO SDM Constant Curve Surfmast
195 € *
Unifiber Enduro EV
Unifiber Enduro EVO SDM Hardtop Surfmast
195 € *
Unifiber Enduro EV
Unifiber Enduro EVO RDM Flextop Surfmast
185 € *

* prix s'entendent TTC, frais de port exclus.

La rigidité

Elle est indiquée en IMCS. Les calculations pour déterminer le IMCS est un peu compliqué. En fait, la seule chose qui est vraiment importante à savoir: Le plus élevé le IMCS, le plus rigige est le mât. Il s'agit d'un système standardisé dans l'industrie du windsurf. Un mât de 340 cm a une rigidité de 15 IMCS, par exemple. Un mât de 430 cm a 21 IMCS, un 460 a 25 IMCS. De cette manière, en choisissant la longueur du mât, tu as en même temps choisi la rigidité. C'est pratique - une qualité de moins à laquelle il faut faire attention.

La longueur

Elle est prédéfinie par ce que le fabriquant de la voile indique comme longueur nécessaire. Cette longueur se cache dans la valeur "Luff" qui est souvent imprimée sur la voile ou le sac de la voile. Un exemple: Luff 453 cm: On peut choisir un mât 430 cm combiné avec une rallonge de 23 cm. Quelques voiles sont aussi équipées d'un top variable (anglais: Vario Top). Si c'est le cas, la deuxième alternative est de choisir un mât 460 et de laisser émerger le mât de 7 cm. Ceci n'est pas idéal mais peut être utile pour réduire le nombre de mâts qu'on transporte pour pouvoir monter toutes ses voiles.

La flexion

Ce n'est pas seulement la rigidité qui dit quelque chose sur la flexion. En se concentrant sur la rigidité, la question à quel point la partie haute se penche et combien la base se penche. Pour caractériser cette qualité de flexion, on emploie un numéro avec lequel on peut classer les mâts dans trois catégories: Le mât constant curve (CC) est considéré comme un mât de flexion "normale" (si cela existe). En plus, il existe Flex Top (aussi nommé FT ou Progressive Flex). Ici, la partie supérieure se plie plus que la partie basse. Et finalement, il y a le mât hard top (HT) dont la partie basse se plie plus que la partie haute. Il est évident que pour avoir une voile qui fonctionne bien et qui a assez de profil et qui tourne bien, il faut un mât qui va bien ensemble avec la taillade de la poche de mât de la voile. Nous serions heureux de te recommander le meilleur mât pour ta voile.

Le contenu en carbone

C'est une question à laquelle on ne peut pas trouver une réponse universelle. Mais voici quelques réflexions qui peuvent t'aider:
Les arguments pour plus de carbone:
D'un côté, plus de carbone te rapporte des qualités d'ajournement et avec cela, une meilleure performance de la voile: Sans tarder, la flexion du mât s'adapte aux conditons de vent, alors la voile a toujours un profil parfait, même par des conditions de vent difficiles. La voile reste plus facile à contrôler et soutient la continuation de glisse. Aussi, le poids réduit et un argument pour plus de carbone, même si cet effet n'est pas très important.
Les arguments contre plus de carbone:
Le plus de carbone, le plus de risque d'avoir des bulles d'air dans les fibres. Même si la construction PrePreg par laquelle on imprègne les fibres carbone avec du resin epoxy est assez sécure, ce défaut de construction est toujours possible. Ces bulles sont des points de ruptures, donc un mât avec un contenu en carbone élevé pourrait rompre plus facilement, n'importe de quelle marque. Mais non seulement ce risque mais aussi le prix qui monte de manière progressive est un désavantage des mâts avec beaucoup de carbone. Nous recommandons donc un mât avec un pourcentage de carbone entre 60 et 80 % pour les avancés et un pourcentage entre 30 et 50 % pour les débutants.

RDM ou SDM (Drop Shape)?

Normalement, on utilise les mâts RDM plus souvent dans les petites voiles et les voiles de vague et de freestyle. C'est pourquoi beaucoup de marque offrent ses mâts RDM seulement jusqu'à une longueur de 430 cm ou de 460 cm au maximum. Étant donné que les mâts RDM ont une épaisseur plus importante, ils sont plus lourds que les mâts Drop Shape. En revanche, ils sont plus résistants et garantissent un meilleur profil de voile. Un autre avantage des mâts RDM est la meilleure maniabilité.

Les extras

Couverture polyamide: Ceci augmente la résistance contre les rayures
Couverture Alutex: Augmente la résistance contre le rayonnement UV
Kevlar-Inlay: Ceci augmente la résistance contre les rayures
Mastbag: Offre de la protection contre les rayures et le rayonnement UV lors du transport
Construction Prepreg: Les fibres de carbone sont préimprégnés pour assurer une distribution idéale de carbone et résin pour minimiser le risque des bulles d'air dans les mâts.